La Rue 

S'inspirant des Cartier-Bresson et Doisneau, cherchant à arrêter le temps, à montrer la vie de tous les jours, le photographe se transforme en espion. Arpentant çà et là les rues montréalaises et longueilloises, il cherche ce que Cartier-Bresson appelait l'instant décisif; le moment où l'action s'arrête un instant devant lui. Dans la rue, il fait partie du décor, il laisse les gens l'oublier, pour mieux capter leur quotidien.